Évaluer cet élément
(5 Votes)

Rotlas

Galettes à la farine de riz ou de millet

 

 

Les rotlas sont des galettes tendres, qui remplacent le pain ou les chapatis avec certains curries. Très faciles à faire, ils ne nécessitent pas beaucoup de temps. On peut les faire avec une seule farine ou mélanger plusieurs farines*. Très nourrissante, la version noire (farine de millet) n’est pas toujours appréciée des enfants mais elle est très bonne pour le système digestif. La version blanche (farine de riz), elle, est beaucoup plus consensuelle. Les enfants la préfèrent. Alors blanc ou noir ? Chez nous, les avis sont partagés. Du coup je suis toujours obligée de préparer les deux en même temps.

 

 

 

 

Ingrédients pour 4 gros rotlas ou 5 à 6 moyens

 

  • 350 g de farine de riz ou de millet
  • 2 càs de farine de blé T55 ou 45 (plutôt pour les rotlas blancs)
  • 7 càs d’huile neutre
  • 3 à 4 càs de mie de pain rassis trempée dans du lait ou de l’eau et essorée
  • 1 tasse de lait (ou 1/2lait et 1/2 eau)
  • 1 càs pleine de crème fraîche ou plus si l’on veut
  • Sel à convenance.

 

Mélangez bien le tout et pétrissez la pâte. Allez-y doucement en ajoutant le lait sinon la pâte risque de devenir trop molle et donc friable. La consistance doit être celle d'une boule d'argile.

 

Faites des boules selon la grosseur désirée (à peu près celle d’une orange)

 

Posez une boule de pâte sur une feuille de papier absorbant ni trop fin ni trop épais. Vous pouvez aussi vous servir d’un torchon propre.

 

Commencez à l’aplatir du bout des doigts et terminez avec la paume des mains. Le rond doit faire à peu près la taille d’une assiette à gâteau.

 

 

Attention, ce n’est pas comme une pâte à pizza. Il ne s’agit pas de l’aplatir en appuyant fort dessus car elle est très molle.

 

Exercez plutôt des pressions régulières avec le doigts tout en formant le rotla. La finition avec la paume de la main permet de lisser le dessus.

 

Faites cuire sur un tawri (poêle à chapatis indienne), dans une poêle à crêpes ou sur une plancha. J’utilise cette dernière car, n’ayant pas de cuisinière à gaz, je ne peux pas me servir de mon tawri.

 

Laissez un peu cuire puis retournez sur l’autre face à l’aide d’une spatule. Laissez un peu durcir la première face avant de de retourner car sinon le rotlo se casserait.

 

Une fois que c’est cuit des deux côtés, déposez sur une assiette et, avec la pointe d’un couteau bien aiguisé, séparez le rotla en deux comme pour une génoise.

 

Nappez de ghee ou de beurre fondu (environ 1 càs) et refermez le rotla.

 

 

Si vous ne réussissez pas cette étape (elle est un peu délicate). Pas de panique : il vous suffit de napper le dessus du rotlo en faisant de petites entailles avec la cuillère pour que le beurre penêtre à l’intérieur.

 

A noter que nos mères ne se servaient pas de papier absorbant, juste de leurs mains ou d’une serviette propre saupoudrée de farine. Mais pourquoi aller contre le progrès quand il nous facilite la vie… et le nettoyage de la cuisine après !

 

Astuce : à la place de la crème fraîche, vous pouvez utiliser la peau du lait cru ou de la crème de lait (on en trouve chez Marks & Spencer ou dans les épiceries turques).

 

* Vous pouvez remplacer 1/3 de la farine utilisée par de la farine de maïs pour les deux rotlas. Ou avec les rotlas noirs, utiliser 1/3 de farine d’urad dhal (on en trouve dans les épiceries indiennes).

 

Dernière modification le mardi, 21 juin 2016 13:41 Écrit par 

Laissez un commentaire

Qui suis-je ?

Open