Évaluer cet élément
(8 Votes)

Raab

Les Indiens connaissent cette boisson sous le nom de raab mais elle est peu connue autrement. On pourrait l’appeler « boisson d’hiver » car elle a non seulement des vertus réchauffantes et reconstituantes mais elle est aussi souveraine pour soulager une toux persistante. 

 

Chez nous, le raab est une boisson souvent liée à la maternité.

 

Très nourrissante, elle est réputée favoriser la montée du lait pour les femmes qui viennent d’accoucher. De mère en fille, jusqu’à notre génération, nous en prenions avant chaque allaitement. 

 

Personnellement, j’adorais cela et j’attendais avec impatience que ma mère vienne m’apporter un thermos de raab.

En ce temps-là, on ne faisait pas trop attention aux calories. L’essentiel était d’avoir du bon lait et de pouvoir allaiter le plus longtemps possible.

 

Les jeunes d’aujourd’hui font très attention à tout cela. Et puis, ce ne sont plus les accouchements d’autrefois où il fallait rester au lit 40 jours, avec une nourriture essentiellement à base de beurre et d’ingrédients aussi caloriques les uns que les autres !  Mais si vous n’en profitez pas à ce moment-là quand le ferez-vous ?

 

Après mes accouchements, ma mère me préparait un copieux petit-déjeuner à base d’omelette, de pain frit au beurre, etc. Vers 10h, elle m’apportait un bon bol de raab ou de bouillon de poulet. Parfois, c’était du lait chaud avec des amandes et de la gomme arabique (goon).

 

A midi, un déjeuner forcément accompagné de rotlis, rotlas ou riz préparé avec du beurre. Au goûter, une petite portion de raab à nouveau et pour le dîner du kichri ou du pain beurré et grillé. Le reste de la journée, j’avais toujours à portée de main du south, que je pouvais déguster à loisir. 


Cette époque est révolue mais le raab garde ses vertus, surtout en ces temps où le froid et la grippe sévissent à tout bout de champ.

 

 

 

Ingrédient pour 3 à 4 tasses de raab

  • 3 à 4 càs de beurre clarifié (ghee)
  • 3 à 4 càs de farine de blé complète (farine à chappati)
  • 1 bâton de cannelle
  • 3 à 4 clous de girofle
  • 1 càc de suwa (facultatif)*
  • 1 càc d’ajuwan (facultatif)*
  • Env. 1 louche et demi de ghor ou jaggery taillé en lamelles
  • Env. 1 l d’eau

* Disponible dans les épiceries indiennes

 

Trempez le ghor dans l’eau et laissez-le fondre doucement.

 

 

Faites revenir la farine complète dans le ghee à petit feu, jusqu’à ce qu’elle rosisse et dégage une odeur de cuisson. 

 

 

Ajoutez la cannelle, le girofle et les épices.

 

 

Ajoutez l’eau du ghor et remuez de temps en temps.

 

 

Goûtez et, si c’est trop sucré, rajoutez de l’eau. Si ce n’est pas assez sucré, rajoutez quelques lamelles de ghor.

 

 

Une fois atteint l’épaisseur voulue (je la préfère un peu liquide personnellement), passez-là à travers un tamis pour avoir une boisson claire et brillante.

 

 

Il ne vous reste plus qu’à déguster.

 

 

A noter : vous pouvez, si vous le souhaitez, ajouter un petit morceau de gingembre sec (south) aux épices.

Dernière modification le dimanche, 04 février 2018 09:28 Écrit par 

3 Commentaires

  • Lien vers le commentaire bilkiss lundi, 19 février 2018 09:59 Posté par bilkiss

    Bonjour,

    Le suwa correspond aux graines d'anis, l'ajuwan ressemble au thym et le south au gingembre sec.

    Le ghor ou jaggery est une forme de sucre non raffiné.

    Rapporter
  • Lien vers le commentaire Cassim     katizan dimanche, 04 février 2018 19:44 Posté par Cassim katizan

    Ç est quoi Le suwam Le ajuwan

    Le chor ou jaggerry. Et Le soute
    Merci de me renseigner car je ne connait pa

    Rapporter
  • Lien vers le commentaire Cassim  katizan dimanche, 04 février 2018 18:29 Posté par Cassim katizan

    Je voudrais savoir c quoi le suwa
    Lajuwan
    Le ghor et jaggeryj
    Je ne connais pas ces
    èpices merci de m'aider SVP merci

    Rapporter

Laissez un commentaire

Qui suis-je ?

Open