Évaluer cet élément
(5 Votes)

Ghougri

(Crème au blé)

C’est un dessert tout simple et facile à préparer.

Très peu connu dans la cuisine indienne, il est essentiellement associé à la cuisine bohra.

Dans notre communauté, il occupe une place particulière car il est souvent associé aux fêtes religieuses et réceptions.

Le blé étant la nourriture principale des anciens, il revêt presque un caractère sacré et on le cuisine souvent durant les fêtes qui leur rendent hommage.

On peut le cuisiner en version salée, comme avec le kichro ou les rotlis, mais on peut aussi préférer cette version sucrée. 

Lorsque j’étais enfant, je me souviens que ma mère passait des heures à préparer ce dessert car elle cuisinait sur un feu de bois (les cuisinières au gaz n’avaient pas encore effectué leur entrée chez nous, quant aux versions électriques, on ne savait même pas que cela pouvait exister !).

Quand on faisait du goughri, on en préparait une pleine marmite car on le distribuait ensuite à la famille et aux voisins. Les enfants étaient chargés de faire la tournée à vélo ou à pied. La récompense c’était ensuite de lécher ce qui restait dans la marmite, qui à force n’avait presque plus besoin d’être lavée ! 

Une de nos traditions consiste à le servir lorsqu’une femme est enceinte pour la première fois, au cours d’un repas en son honneur. Cela s’appelle un mithi sitabi (mithi voulant dire sucré). Ce repas a lieu entre les 5e et 7e mois de la grossesse.

 

Ingrédients pour 6 à 8 personnes

  • ¾ de tasse de blé concassé sans la peau (décortiqué)
  • 1,5 l de lait frais entier
  • 1/2 boite de lait concentré sucré (ou plus selon votre goût).
  • 1 crème fleurette (ou liquide) ou 1 boite de lait concentré non sucré
  • 1 pincée de safran en poudre
  • 1 pincée de cardamome moulue
  • Amandes en poudre

La veille, trempez le blé dans de l’eau après l’avoir lavé. 

Le lendemain, faites-le cuire. Une fois bien cuit, égouttez-le.

Dans une casserole faites chauffer le lait et versez dedans le blé égoutté. Tournez sans cesse avec une cuillère en bois, à feu moyen. 

Chaud, le lait commence à s’épaissir. Sucrez alors avec le lait concentré sucré tout en continuant à tourner. Ensuite ajoutez le lait concentré non sucré ou l’une des crèmes.

Vers la fin de la cuisson, des gouttelettes apparaîtront à la surface du lait. A ce moment-là, votre crème est prête. Retirez-la du feu et tournez encore un moment pour la refroidir. La crème absorbe le liquide en refroidissant. Donc si, à ce moment, vous la trouvez trop épaisse, rajoutez un peu de crème liquide ou fleurette, le goût en sera réhaussé et la texture plus onctueuse.

Versez-la directement dans de petites verrines individuelles ou dans un grand plat de service car nombreux sont ceux qui aiment bien la peau qui se transforme sur la crème au fur et à mesure. Elle est épaisse et agréable à la vue. Saupoudrez ensuite du safran, de la cardamome moulue et éventuellement des amandes en poudre. 

Faites refroidir et dégustez.

A noter, certains, comme mon fils, aiment la déguster un peu tiède. J’attends vos commentaires.

Dernière modification le samedi, 06 mai 2017 18:58 Écrit par 

Laissez un commentaire

Qui suis-je ?

Open