Évaluer cet élément
(4 Votes)

Coco ni sev 

(Vermicelles au lait de coco)

Nous voici arrivés à la fin du ramadan. Les visages sont un peu plus détendus et souriants ! Un peu de nostalgie aussi car c’est un mois bien particulier.

Plus d’Iftar, plus de sihoris… Le coran ne sera plus aussi sollicité. Pour moi le ramadan, c’est une ambiance festive, joyeuse, on voit les amis, on est tous unis dans la même prière.

 

Mais j’avoue qu’à quelques jours de la fin, comme tout le monde, je pense surtout à l’Aid. Certains font des programme de restaurant en groupe, d’autres le passent avec leur famille. L’Aid est un moment que j’apprécie beaucoup. 

 

A Madagascar, la coûtume voulait qu’après la prière du matin à la mosquée, nous allions saluer notre famille en faisant un salaam (un baise-main) accompagné ou non d’une petite enveloppe, à nos aînés, nos proches… Les enfants étaient habillés de neuf pour la circonstance. C’était encore l’époque des costumes marins et des souliers vernis… Ils avaient eux aussi droit à leur petite enveloppe de la part de ceux qui venaient chez nous. Partout on recevait les gens avec du sirkoumo ou une autre petite douceur à la vermicelle

La vie de maintenant a tout chamboulé. Les enfants vont à l’école, les parents ont leur travail ou leur commerce, personne n’a le temps de penser au vermicelle, sauf quelques familles de notre époque qui continuent la tradition.

 

Mais pour notre génération qui avons connu les fêtes de l’Aid d’alors, il y a beaucoup de nostalgie. Nous pensons aux parents, à la grande tablée où enfants et parents se retrouvaient pour le petit-déjeuner autour d’un bol de vermicelle préparé par notre mère. Maintenant, ce n’est plus pareil, le téléphone et les SMS suffisent.

 

Le mois de ramadan est le mois du Bon Dieu, nos prêtres ne cessent de nous dire de prier nuit et jour sans relâche pour honorer Dieu qui est notre hôte durant ce mois. Malgré la canicule qui sévit en ce moment, nous avons gardé le jeûne et prié. Nous méritons la rémission de nos péchés !

Alors bonne fête ! Aid Mubarak à toutes et à tous et que vos vœux soient exaucés. En attendant, voici une variante de vermicelle, plus facile à digérer par temps chaud.

 

Ingrédients pour 6 à 8 pers

 

  • 500 g de vermicelle pakistanais ou de cheveux d’ange
  • 1 louche de ghee ou de beure fondu
  • Env ½ l de lait de coco en boîte ou en brique
  • Du lait concentré sucré ou du sucre à volonté
  • 1 morceau de cannelle
  • 2 à 3 clous de girofle
  • qqs gousses de cardamome à moitié écrasées

  

Donnez un bouillon au vermicelle en le plongeant dans de l’eau bouillante. 

Egouttez-le aussitôt. 

 

 

Faites ensuite chauffer le ghee dans une marmite et faites revenir la canelle, les clous de girofle et les gousses de cardamome. 

Versez dessus le vermicelle légèrement cuit et mélangez bien. 

Vous pouvez aussi choisir de faire infuser ces épices dans l’eau des cheveux d’ange le temps qu’elle arrive à ébullition.

 

 

Versez le sucre ou le lait concentré sucré, mélangez et versez le lait de coco. 

Vous pouvez ajouter plus ou moins de lait de coco selon la quantité et la qualité du vermicelle. 

Faites juste attention à ce que cela ne devienne pas une bouillie. Goûtez et rectifiez le sucre si besoin.

Maintenez le tout à petit feu jusqu’à ce que le liquide soit absorbé. 

 

 

Ca y est, votre plat est prêt. Vous pouvez décorer de petits raisins secs avant de servir. 

 

 

Bonne dégustation !

 

Dernière modification le vendredi, 23 juin 2017 09:10 Écrit par 

Laissez un commentaire

Qui suis-je ?

Open