Évaluer cet élément
(7 Votes)

Goulgoulas (beignets sucrés)

A madagascar, lorsqu’on prenait le train pour aller d’Antsirabé vers Tana ou Tamatave, on trouvait toujours des marchands de goulgoulas, servis avec du café. Et cela sentait bon ! De même, lors de nos pique-niques du dimanche, ces petits beignets étaient incontournables au moment du thé. C’est un peu notre madeleine de Proust bien à nous.

 

 

 

 

 

 

 Ingrédients pour une trentaine de beignets

  • 500 g de farine blanche
  • 3 œufs
  • 3 c à s de sucre (on peut en mettre plus ou moins selon son goût)
  • 1 tasse (mug) de lait demi-écrémé, mais cela peut être plus ou moins selon les pâtes.
  • 2 c à s de beurre fondu
  • 1 sachet de levure chimique
  • 1 gousse de vanille
  • 1 c à s ou plus de crème fraîche (facultatif).

Versez la farine et la levure dans un saladier. Faites une fontaine au milieu et mettez y sucre et oeufs battus. 

Mélangez en délayant au fur et à mesure avec le lait. Attention, il se peut parfois que vous n’utilisiez pas tout le lait et parfois qu’il vous en faille plus. A vous de juger. 

On peut à ce moment de la préparation ajouter la crème fraîche et la vanille, coupée en deux et en petits morceaux. Libre à vous d’opter pour la pulpe de la vanille seulement ou pour quelques gouttes d’essence de vanille si vous n’aimez pas retrouver des morceaux dans vos beignets.

Lorsque la consistance de la pâte n’est ni trop épaisse ni trop liquide, ajoutez le beurre fondu. Laissez reposer la pâte une demi-heure.

Servez-vous de deux cuillères à café pour faire glisser la pâte dans la friture chaude (attendez qu’elle soit chaude, sinon vos beignets vont s’imprégner d’huile). Faites-les bien dorer .

Au moment de servir, vous pouvez les saupoudrer de sucre glace, mais ce n’est pas obligé. On peut les manger tièdes ou froids. Ils sont bons dans les deux cas.

N.B. Si vous le souhaitez, vous pouvez monter les blancs de vos oeufs en neige avant de les ajouter à la pâte mais dans ce cas-là, faites-le après que la pâte s’est reposée. Je l’ai fait une fois, cela m’a donné des beignets à la mie bien aérée et légère. La deuxième fois… cela a durci mes beignets qui n’en demandaient pas tant ! Je laisse donc cette astuce à votre appréciation.

Dernière modification le lundi, 12 janvier 2015 15:48 Écrit par 

Laissez un commentaire

Qui suis-je ?

Open