Évaluer cet élément
(9 Votes)

Akhni 

(pilaf au lait de coco et légumes)

On l’appelait akhni autrefois mais aujourd’hui on le connaît mieux sous l’appelation de pulao. Notre cuisinier avait l’art de le préparer. Dans la famille, ni ma mère ni aucune de ses filles n’avons réussi à faire comme lui. Il avait la main. Il en faisait tous les dimanches pour mes cousins qui partaient à la plage. La tradition à Tamatave, c’était en effet de passer son dimanche à la plage de Foulpointe, une des seules où on avait le droit de se baigner. 

 

Il accompagnait son akhni  d’un khourdi, dont je vous donnerai la recette prochainement. On peut mettre cette soupe sur le riz pour l’humecter ou la boire en même temps à petites gorgées. Ajoutez un petit rougail à côté et le bonheur est complet.

 

A défaut de khourdi, vous pouvez déguster du lassi nature bien poivré et parfumé au cumin.

 

Ingrédients pour un repas convivial de 10 à 12 personnes

  • 1 kg de riz basmati
  • 1 poulet fermier (auquel vous pouvez ajouter 3 cuisses) ou 1,5 kg de viande (veau, agneau ou bœuf) coupée en morceaux
  • 3 pots de yaourt brassé*
  • Env 1,5 l de lait de coco
  • Env 500 g de pommes de terre épluchées, lavées et coupées en rondelles épaisses
  • 500 g d’échalotes émincées et frites dans de l’huile
  • 1 gros oignon émincé
  • 3 à 4 tomates coupées en morceaux 
  • 150 à 250 g de petits pois (frais ou surgelés)
  • 175 g de beurre
  • Quelques cuillerées d’huile
  • 1 petit bâtonnet de cannelle
  • 3 à 4 clous de girofle
  • Poivre en grains
  • 1 càc de cumin en poudre
  • 1càc de curcuma ou curry
  • 1 càc de coriandre en poudre (dhanna)
  • 1 càs d’huile
  • Coriandre fraîche
  • Sel, poivre

 

Dans une marmite, faites revenir les morceaux de viande ou de poulet  dans 1 càs d’huile avec l’oignon émincé, les tomates coupées en morceaux, la cannelle, les clous de girofle, les épices. Salez, poivrez et ajoutez un peu d’eau pour la cuisson. Quand les morceaux sont cuits (laissez-les un peu fermes), éteignez le feu.

 

Saupoudrez les pommes de terre de sel et de poivre. Vous pouvez aussi ajouter des épices (curcuma, garam massala, cumin…). Personnellement je mets une pincée de curcuma et paprika. Faites les frire dans un peu d’huile.

Dans une grande marmite faites fondre le beurre et quelques cuillerées d’huile (c’est pour empêcher le beurre de noircir et de fumer). Faites y revenir le riz égoutté et lavé au préalable, ainsi qu’un morceau de cannelle.

 

Quand le riz est bien imprégné, ajoutez le yaourt* et le lait de coco (ces deux éléments remplacent l’eau qui sert habituellement à cuire le riz donc les proportions sont équivalentes). Je vous donne ma méthode pour mesurer la quantité de liquide nécessaire au riz : il doit être à la hauteur de la phalange du milieu de mon doigt majeur). 

 

Salez et ajoutez la viande ou le poulet ainsi que les petits pois crus (il cuiront avec le riz) , les pommes de terre et la coriandre fraîche lavée et ciselée. Laissez le tout sur un feu assez fort. Entretemps, préchauffez votre four à température douce (120/130°C). 

 

Dès que les premiers bouillons apparaissent, remuez un peu et, quand il reste juste un peu de liquide, mettez dans le four. Rajoutez un peu d’échalottes frites dessus ainsi que du beurre fondu.

 

Laissez cuire environ une demi-heure à ¾ d’heure en vérifiant de temps en temps la cuisson du riz.

 

N’hésitez pas à rajoutez un peu d’eau si vous trouvez le riz un peu sec. Mais faites attention à la quantité parce que votre akhni deviendra vite mou. Vous pouvez aussi couvrir le dessus du riz de papier aluminium au moment de mettre au four pour que le akhni ne devienne pas sec.

 

 

* Normalement il n’y a pas de yaourt dans la recette traditionnelle. J’en mets parce que je n’aime pas que le lait de coco soit trop présent.

Mais vous pouvez parfaitement mettre juste du lait de coco en vous basant sur la mesure que je vous ai donnée plus haut.

 

Dernière modification le dimanche, 11 décembre 2016 09:29 Écrit par 

Laissez un commentaire

Qui suis-je ?

Open