Évaluer cet élément
(3 Votes)

Haleem

(soupe de blé)

Le haleem, comme la chorba ou le harira, est une soupe orientale qui constitue un repas complet. Bien qu’étant cousines, leur préparation varie un peu  mais ces soupes reconstituantes sont très prisées en hiver.

 

Le haleem est plus connu en Inde et à l’Ile Maurice. Les Mauriciens l’ont également introduit sur la Côte Est de Madagascar.

Toutes les communautés indiennes en font. Bien entendu, chacune a sa méthode. Il y en a qui le préfèrent épais, d’autres plus liquide. Mais le nom reste le même. Je vous présenterai d’ailleurs bientôt une version mauricienne.

 

Qui n’aimerait pas le haleem ? C’est le nirvana. En y goûtant, vous ne vous en lasserez pas.

C’est un des plats les plus anciens de la cuisine indienne. Notre cuisinier savait le préparer comme personne. Il avait naturellement sa place à notre table, durant le mois de ramadan, presque tous les deux ou trois jours. 

Après son décès, ma mère a dû se résoudre à le préparer elle-même. Elle qui venait d’une famille aisée, ne l’avait jamais fait auparavant. Les débuts furent assez difficiles mais, finalement, elle la réussit aussi bien.

 

La recette que je vous livre aujourd’hui est la sienne. Elle est, à mon goût beaucoup plus simple et légère que les autres car elle utilise peu d’ingrédients. Je suis sûre qu’elle vous plaira. A vous de voir si vous la voulez plus épaisse ou plus liquide.

 

Ingrédients pour une dizaine de personnes

  • 1 tasse et demi (env 375g)  de blé décortiqué (sans la peau)
  • ¼ tasse de dhal (soit des graines de pois chiche ou channa, soit des lentilles corail)
  • ½ kg de viande à mijoter veau, gite, bourguignon…)
  • 4 tomates fraîches concassées
  • un dizaine d’echalotes émincées et frites
  • 1 oignon
  • 1 bâton de cannelle
  • 4 clous de girofle
  • 2 ou 3 feuilles de laurier (facultatif)
  • Sel
  • Qqs grains de poivre
  • 1 à 2 louches de ghee (beurre clarifié) 
  • 1 càc pleine d’ail haché
  • 1 càc de curcuma (facultatif)
  • 1 càc de gingembre épluché et râpé
  • 1 bonne pincée de Garam Massala 
  • 1 bouquet de coriandre fraîche

 

La veille, après avoir lavé le blé, faites-le tremper dans une grande quantité d’eau.

Si vous le gardez ainsi une journée, c’est l’idéal, sinon au moins une nuit. Faites de même pour le dhal.

 

Emincez les échalotes et faites-les frire. La quantité dépend de vous. Gardez-en un tiers pour la décoration.

Ciselez la coriandre fraîche. Gardez-en un quart pour la décoration

 

Faites cuire le blé et le dhal dans une bonne quantité d’eau.

 

Dans une cocotte-minute, faites revenir la viande, l’oignon émincé, 2 tomates concassées avec un bâton de cannelle ; les clous de girofle, les grains de poivre, l’ail, le sel et une louche de ghee par-dessus. Laissez cuire un peu.


Fermez ensuite la cocotte et faites cuire la viande.

 

Gardez la viande encore un peu ferme car elle continuera à mijoter avec le blé. Eteignez la cocotte. 

 

Dans une poêle, mettez une louche de ghee, ajoutez-y 2 tomates concassées et les échalotes frites.

Ajoutez ¾ de la coriandre fraîche hachée et une pincée de garam massala. 

 

Faites revenir quelques instants pour que le tout se mélange bien et versez la préparation ainsi que la viande dans la marmite contenant le blé et le dahl. 

 

Rajoutez de l’eau si nécessaire. Vérifiez l’assaisonnement. La consistance doit être celle d’une soupe. 

Laissez mijoter en tournant de temps en temps, jusqu’à ce que des petites gouttes de ghee apparaissent à la surface.

 

Décorez des échalotes et coriandre restantes au moment de servir.

Dernière modification le dimanche, 09 décembre 2018 18:04 Écrit par 

Laissez un commentaire

Qui suis-je ?

Open