Le café Pouchkine

dimanche, 21 septembre 2014 00:00
Évaluer cet élément
(1 Vote)

Le café Pouchkine

 Si vous faites un tour au Printemps de la Mode à Paris, jetez un coup d’œil au café Pouchkine. Ils font des croissants à la vanille à se damner.

 

Le café Pouchkine n’a de russe que le nom du fameux auteur. L’anecdote, si elle est vraie, est savoureusement racontée par Gilbert Pytel sur son blog le Bec sucré. En fait, le café Pouchkine est un hoax avant l’heure, qui n’a longtemps existé que dans l’imaginaire de Pierre Delanoë, parolier de la chanson de Gilbert Bécaud, Nathalie. La chanson est devenue tellement célèbre que les touristes français à Moscou ne cessaient de demander à leurs guides de les y emmener. 

L’un d’eux, Andrey Dellos, a gardé cette histoire en tête et ouvert, une fois rentré à Paris en 2010 le premier café Pouchkine… avec un chef pâtissier tout aussi français que lui.

On trouve bien sûr des pâtisseries russes plus ou moins revisitées comme le Medovik (biscuit parfumé au miel de sarrasin, de confiture de lait et de crème fraîche parfumée) ou des pirojkis. Mais ce que j’ai préféré, c’est son croissant à la vanille. (un croissant garni à la crème de vanille) L’association est simple, mais il fallait y penser. On respire vraiment la vanille dans tout le croissant qui est, par ailleurs, léger et aérien. Et la crème est assez discrète pour se fondre dans la pâte.

Je ne sais pas si c’est l’un des meilleurs croissants de Paris ou pas . Je ne suis pas assez gastronome pour cela. Mais j’ai vraiment beaucoup aimé l’association inédite, même si le prix, 2 €, peut paraître élevé pour un croissant.. A vous de me dire quelles sont vos adresses préférées pour les croissants du dimanche.

http://www.cafe-pouchkine.fr/

Dernière modification le lundi, 12 janvier 2015 15:48 Écrit par 

1 Commentaire

Laissez un commentaire

Qui suis-je ?

Open